Laboratoire

Surveillance du SARS-CoV-2 dans les égouts des camps miniers

mai. 17 2021

L’épidémiologie des eaux usées est un outil en plein essor qui permet de surveiller la prévalence des maladies
et de comprendre l’état de la santé publique de toute communauté - éloignée ou urbaine. La santé des
communautés, grandes ou petites, peut être évaluée en recherchant des biomarqueurs spécifiques comme les
virus et les bactéries dans les échantillons d’eaux usées.

Le principe de l’épidémiologie des eaux usées repose sur l’observation que les humains excrètent des biomarqueurs indicatifs d’une maladie dans le réseau d’égouts sanitaires jusqu’à une semaine avant que la maladie ne se manifeste sous la forme d’une épidémie communautaire. Ainsi, si des échantillons d’eaux usées sont prélevés dans un réseau d’égouts sanitaires et représentent une communauté cible, ils peuvent être testés pour détecter des biomarqueurs spécifiques à la maladie. L’épidémiologie des eaux usées peut ainsi devenir un outil de prédiction des épidémies communautaires.

Plus récemment, l’épidémiologie des eaux usées a été utilisée avec succès pour surveiller la prévalence de la COVID-19 et prévoir l’évolution de cette épidémie en mesurant la concentration du virus du SARS-CoV-2 dans divers échantillons d’égouts sanitaires. Les avantages des tests de dépistage du SARS-CoV-2 dans les eaux usées sont les suivants :

  • une méthode rapide et rentable de surveillance du virus SARS-CoV-2 et, par extension, de la maladie de la COVID-19 ;
  • une approche qui peut être appliquée à des camps de travail éloignés, grands et petits, sans qu’il soit nécessaire de procéder à des tests individuels, avec la possibilité de surveiller ou de prévoir de manière
    proactive les épidémies dans des installations ou des bâtiments individuels ;
  • la possibilité de suivre l’efficacité de la vaccination ;
  • en tant qu’outil prédictif, permettant de cibler les efforts de la direction de la santé publique et d’améliorer les stratégies de prévention en matière de santé et de sécurité liées à la COVID-19 ; et
  • finalement, réduire le risque d’un arrêt potentiel des opérations.

UNE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE PROACTIVE

Bureau Veritas, en collaboration avec C.E.C. Analytics, fournira au secteur minier canadien une solution de bout en bout pour la surveillance de la COVID-19 sur leurs sites de travail en régions éloignées (Figure 1).

Figure 1 : Collaboration pour arriver à une stratégie de surveillance réussie

Collaboration pour arriver à une stratégie de surveillance réussie

C.E.C concevra un programme pour obtenir les données les plus rentables et les plus représentatives pour leurs clients. L’équipe de C.E.C. travaillera avec les clients, sur place ou à distance, pour concevoir une stratégie de surveillance personnalisée et installer leurs échantillonneurs. L’échantillonneur CA101 de C.E.C., léger et portable, est conçu pour être pratique ; il permet aux utilisateurs de passer rapidement de l’échantillonnage composite à l’échantillonnage au hasard sur place. Sa conception, qui est en instance d’obtention d’un brevet, permet à l’échantillonneur de se connecter à n’importe quel système d’égouts sanitaires. L’échantillonneur portable de C.E.C. combine un entretien facile et peu coûteux avec un fonctionnement simple et intuitif.

En tirant parti de plus de 45 emplacements au Canada, les échantillons peuvent être livrés à un établissement de Bureau Veritas où ils seront expédiés à notre laboratoire de génétique à Guelph, en Ontario.

Bureau Veritas offre une méthode de réaction en chaîne par polymérase à transcriptase inverse (RT-qPCR) en une étape pour détecter et quantifier le virus SARS-CoV-2 dans les échantillons d’eaux usées. La méthode cible le matériel génétique du virus, en particulier les gènes N1 et N2, qui sont spécifiques au SARS-CoV-2. Bureau Veritas fournit les résultats dans un délai de 3 à 4 jours ouvrables à compter de la soumission, les résultats étant rapportés en tant que moyenne des copies de gènes par mL, à une limite de détection de 2 copies de gènes par mL. Le délai actuel de conservation d’un échantillon de SARS-CoV-2 est de 48 heures entre le moment du prélèvement et celui de l’arrivée au laboratoire.

Si vous obtenez un résultat positif au test de dépistage du virus SARS-CoV-2 dans votre échantillon, l’équipe expérimentée de C.E.C. Analytics est prête à interpréter les résultats et à formuler des recommandations pour orienter les actions de direction de la santé publique.