Laboratoire

Mise à jour de la réglementation : les SPFA, plus que des directives

oct. 15 2018

La contamination généralisée par les substances per- et polyfluoroalkyliques (SPFA) et la toxicité de certains composés ont été confirmées avec, à l’appui, la publication de nombreuses données toxicologiques et chimiques. Cela a incité plusieurs pays à passer de valeurs de référence provisoires à des normes réglementaires pour certaines SPFA dans l’eau potable, les eaux souterraines et les sols.

Le sulfonate de perfluoroctane (SPFO) et l’acide perfluorooctanoïque (APFO) sont assurément visés par la réglementation, mais d’autres SPFA, telles que l’acide perfluorobutanoïque (PFBA), le sulfonate de perfluorobutane (SPFB) et le sulfonate de perfluorohexane (SPFHx), sont également réglementées à l’état de trace. Certains États américains ont aussi inclus le composé de substitution des SPFA (GenX) à la réglementation.

Plus récemment, en juillet 2018, après avoir pris connaissance de nouvelles études laissant entendre que le perfluorononanoate (PFNA) peut avoir des effets nocifs sur la santé à des concentrations beaucoup plus faibles qu’on le pensait, Santé Canada a emboîté le pas de certains États américains et a baissé sa valeur préliminaire à 20 ng/L (ppt) dans l’eau potable.

Dans son règlement modifié Contaminated Sites Regulation (CSR), la Colombie-Britannique a été la première province du Canada à réglementer les SPFA pour les sites contaminés. En vertu du Stage 10 Amendments apportés au BC CSR (1er novembre 2017), les SPFO, APFO et SPFB dans l’eau sont réglementés à 0,3 µg/L, 0,2 µg/L et 80 µg/L, respectivement et dans les sols, les SPFO et SPFB le sont à 0,35 µg/g et à 350 µg/g, respectivement.

À mesure que de nouvelles données sur la contamination de l’environnement par les SPFA et leurs effets toxicologiques seront disponibles, de plus en plus d’autorités gouvernementales exigeront l’adoption de normes réglementaires pour remplacer les valeurs de référence provisoires pour ces composés, surtout dans l’eau potable.