Contaminants et résidus

Contaminants et résidus

Les contaminants alimentaires et autres substances adultérantes peuvent être présents dans les aliments à des niveaux qui pourraient avoir un impact sur la sécurité et la qualité de ces aliments. Ces substances peuvent être présentes par inadvertance dans les aliments ou, dans certains cas, être ajoutées intentionnellement à des fins frauduleuses.

Bureau Veritas peut aider à garantir la sécurité et la qualité des produits, en offrant des capacités de tests analytiques qui couvrent un large éventail de contaminants, y compris, mais sans s’y limiter :

  • Pesticides
  • Dioxines, furanes et BPC
  • Métaux lourds
  • Médicaments vétérinaires
  • Mycotoxines
  • Substances radioactives
  • Substances alkyles perfluorées et polyfluorées (SPFA)
  • Allergènes
  • Organismes génétiquement modifiés (OGM)

En tant que chef de file mondial, nous exploitons des laboratoires accrédités ISO 17025 qui sont dotés d’équipements hautement sensibles (LC-MS/MS, GC-MS/MS, HPLC, HRMS). Nos laboratoires fournissent des résultats très précis à des limites de détection très basses qui sont conformes aux exigences réglementaires.

Pesticides

En raison des préoccupations sanitaires liées à l’utilisation des pesticides, des niveaux sécuritaires, connus sous le nom de limites maximales de résidus (LMR), ont été établis pour les pays du monde entier. Notre expertise technique et nos instruments peuvent contribuer à garantir le respect des exigences réglementaires pour plus de 600 pesticides différents dans les aliments pour animaux et les produits alimentaires tels que la viande, les produits laitiers, le poisson, les fruits et les légumes.

Dioxines, furanes et BPC

Les dioxines sont un groupe de contaminants chimiquement apparentés qui comprennent les dioxines, les furanes et les congénères de BPC (biphényle polychloré) de type dioxine. On les trouve dans l’environnement partout dans le monde et ils peuvent s’accumuler dans la chaîne alimentaire, causant des problèmes de santé humaine. Grâce à la spectrométrie de masse à haute résolution (HRMS) et à nos analystes hautement qualifiés et formés, nous pouvons détecter un large éventail de ces composés à des niveaux très faibles.

Métaux lourds

Les métaux - à la fois bénéfiques et nocifs - peuvent être trouvés dans les aliments par addition intentionnelle (fortification) ou accidentelle par contact avec l’air, l’eau et le sol. La présence de métaux semble être due aux conditions de croissance, aux processus industriels, manufacturiers et agricoles et à la contamination de l’environnement. Des niveaux sécuritaires, appelés limites maximales (LM), ont été établis pour les aliments qui présentent des risques avérés pour la santé et qui peuvent provoquer des maladies et des déficiences. À fortes doses, l’arsenic, le plomb et le mercure provoquent même la mort. Grâce à l’ICP/MS, Bureau Veritas peut analyser un large éventail de produits alimentaires pour plus de 20 métaux différents afin de s’assurer que les métaux bénéfiques sont présents aux niveaux attendus alors que les métaux nocifs ne le sont pas.

Médicaments vétérinaires

Les médicaments vétérinaires pour les animaux peuvent entraîner des problèmes de santé humaine. Des résidus de ces médicaments peuvent être présents dans les aliments d’origine animale, y compris la viande et la volaille, le lait et les produits laitiers, les œufs, le poisson, les fruits de mer et le miel. Les LMR indiquent le niveau de résidu qui peut rester sans danger dans les tissus ou les produits alimentaires provenant d’un animal destiné à l’alimentation qui a été traité avec un médicament vétérinaire. Grâce à la GC-MS/MS et la LC-MS/MS, nous pouvons analyser la présence de plus de 100 médicaments vétérinaires pour garantir la sécurité et la conformité réglementaire. Cela comprend, sans s’y limiter, les bêta-agonistes (ractopamine), les stéroïdes, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les hormones et les antibiotiques tels que les tétracylines, les pénicillines et les fluoroquinolones.

Mycotoxines

Les mycotoxines peuvent pénétrer dans l’alimentation par contamination fongique de produits agricoles tels que les céréales, les noix et les fruits. Les mycotoxines peuvent provoquer toute une série d’effets néfastes sur la santé, allant de l’empoisonnement aigu aux effets à long terme tels que l’immunodéficience et le cancer. Les mycotoxines courantes testées comprennent l’aflatoxine, l’ochratoxine, la fumonisine, la zéaralénone et le déoxynivalénol. Les tests peuvent quantifier la présence totale ou fournir le détail des différents types de chaque toxine présente.


DOCUMENTS CONNEXES

Food Quality Testing & Safety Programs (English)